Oui, c'est tout à fait normal.

Au début d'un atelier philo ou d'un débat d'idées, surtout si c'est la première fois, les participants ont besoin d'apprivoiser les cartes et les règles mais surtout de s'apprivoiser les uns les autres pour oser s'exprimer en confiance.

Dire ce qu'on pense sur des sujets importants devant d'autres personnes n'a rien d'évident.

Il y a donc très souvent quelques minutes de silence au début d'un atelier philo. Ce silence ne doit surtout pas être interrompu par l'Organisateur ni trop vite par le Guide : il est nécessaire à la mise en place de l'atelier philo et à l'instauration d'un climat de confiance entre les Discutants.

Très vite néanmoins, un ou deux participants osent prendre la parole et la discussion se poursuit généralement à battons rompus jusqu'à la fin.