Lors de la mise en place d’un atelier de discussion philosophique avec un public “captif” (élèves, etc.), il peut arriver que certaines personnes n’aient pas envie d’y participer.

Il est préférable de ne pas les forcer mais d’essayer de comprendre ce qui les dérange.

Si le problème vient du fait qu’elles ne souhaitent pas s’exprimer devant les autres, on pourra:

  1. leur rappeler qu’il n’y a aucune obligation de parler pendant l’atelier : chaque Discutant est libre de demander la parole quand il le souhaite
  2. leur proposer un rôle d’Animateur ou d’Observateur.

Attention, cependant. Les rôles de Président et de Guide nécessitent d’être tenus par des participants motivés et engagés dans l’activité. Sinon, c’est toute la dynamique de la discussion philosophique qui risquent d’être affectée. Mieux vaut donc ne pas forcer un participant à tenir l’un de ces rôles. Les rôles de Secrétaire, d’Arbitre ou de Gardien du temps sont plus adaptés.

Si des élèves ne veulent vraiment pas participer, ils peuvent simplement être invités à écouter leurs camarades hors du cercle. Généralement, ce que pensent leurs camarades les intéressent et ils écoutent avec attention la discussion philosophique, sans dissipation.

On peut avec profit demander à ces élèves de donner leur avis sur le déroulement de la discussion lors du bilan final.